Accueil du guide de l'entrepreneur / Gérer / La structure des coûts : comprendre et maîtriser sa rentabilité

« Différentes approches de comptabilité analytique sont nécessaires pour avoir une vision claire de la rentabilité »

QUIZZ

  • Mon entreprise est dotée d’un système de comptabilité analytique
  • Je peux estimer globalement quelle est la part des charges affectées aux achats, à la production et à la distribution
  • En début d’année, je connais le montant des charges fixes à couvrir, et le volume d’activité à atteindre pour parvenir au seuil de rentabilité
  • Le calcul du coût de revient de mes produits inclut les charges de structure
  • Les calculs de coût de revient de mes produits sont actualisés fréquement

Si vous avez coché toutes les cases, vous pouvez passer cette fiche.
Sinon... bonne lecture !

Pour nous contacter,
remplissez le formulaire ci-dessous

VOTRE ENTREPRISE

VOUS

La structure des coûts : comprendre et maîtriser sa rentabilité

Visant essentiellement à offrir une norme commune à toutes les entreprises pour la tenue de leurs comptes, la comptabilité générale ne répond que très partiellement aux exigences de pilotage. Elle apporte une vision instantanée du patrimoine de l’entreprise (le bilan), et une évaluation globale de sa rentabilité annuelle (le compte de résultat). Des approches dont le degré de détail ne permet pas d’analyser les points forts et les points faibles de la rentabilité de notre entreprise, qu’il faut alors compléter par d’autres méthodes.

 

Analyser le cycle de production

Cette première approche consiste à faire la distinction entre :

  • Les achats de matières, les approvisionnements,
  • Les charges directement liées à la production,
  • Les coûts de distribution et de promotion

Elle permet d’analyser distinctement chacune de ces étapes, pour tenter d’y trouver des sources d’économies, et de mesurer ce que chacune d’elle pèse sur le coût global. Cette méthode ne permet cependant pas d’estimer la rentabilité de l’activité.

 

Estimer le seuil de rentabilité

Cette méthode repose sur la distinction entre deux types de charges :

  • Les charges fixes, indépendantes du volume produit (loyers, salaires permanents, assurances…)
  • Les charges variables, directement liées au volume produit (matière première, énergie…)

La décomposition des charges selon cette méthode permet de déterminer le seuil de rentabilité, c’est-à-dire le volume d’activité minimum à atteindre pour que les recettes couvrent les charges. Attention, cette méthode ne permet pas de déterminer le coût de revient du produit fini.

Le calcul du coût total par produit

Basée sur la distinction entre coûts directs (charges que l’on peut affecter à un produit) et coûts indirects (charges de structure, de fonctionnement général), cette méthode vise à répartir les charges indirectes entre les différents produits, afin d’en calculer un coût total, et d’estimer la rentabilité propre à chaque produit. Très théorique, cette méthode n’est valable que dans le cas d’un volume de production constant, ou estimé avec fiabilité. Elle doit être réactualisée fréquemment.