Accueil du guide de l'entrepreneur / Gérer / Limiter et financer le Besoin en Fonds de Roulement

« Le manque de financement du BFR peut causer la disparition d’une entreprise rentable »

QUIZZ

  • Je sais ce que signifient les initiales “ B F R ”
  • Je sais exprimer mon BFR en jours de chiffre d’affaires
  • Je sais ce qui pèse le plus dans mon BFR : stock ou crédit client
  • Dans ma stratégie de développement, les financements à mobiliser pour l’augmentation du BFR ont été prévus
  • J’ai négocié avec mon banquier des solutions permettant de faire face rapidement à des variations ponctuelles du BFR
  • Les besoins permanents de financement du BFR sont assurés par des capitaux permanents dans ma structure financière

Si vous avez coché toutes les cases, vous pouvez passer cette fiche.
Sinon... bonne lecture !

Pour nous contacter,
remplissez le formulaire ci-dessous

VOTRE ENTREPRISE

VOUS

Limiter et financer le Besoin en Fonds de Roulement

Parce qu’il résulte du décalage entre les dépenses que l’entreprise est obligée de faire pour son fonctionnement, et les encaissements qui n’interviennent qu’au terme du cycle commercial, le Besoin en Fonds de Roulement est un besoin de financement qui varie avec l’activité, et qu’il faut anticiper.

Limiter le BFR

Quatre postes influencent principalement le BFR, chacun devant faire l’objet d’une attention particulière pour en limiter le montant :

  • Le stock, qui doit toutefois être suffisant pour limiter le risque de rupture,
  • Le crédit client, indispensable dans la relation commerciale, mais gourmand en trésorerie,
  • L’encours de production,
  • L’encours fournisseur, qui vient contrebalancer une partie du crédit client

Financer le BFR

Les entreprises en croissance sont particulièrement sensibles aux problématiques de financement du BFR, car l’augmentation de leur activité accroît les volumes qui génèrent des décalages entre encaissements et décaissements. D’où la nécessité d’anticiper ce besoin en financement, afin d’y affecter autant que possible des ressources stables (capitaux, emprunts à long terme). Les crédits à court terme et autres outils de financement tels que l’affacturage voire le découvert ne peuvent répondre qu’à des variations ponctuelles du Besoin en Fonds de Roulement car :

  • Ils coûtent beaucoup plus cher,
  • Ils ne sont pas automatiquement accordés, et un refus dans une situation d’urgence peut entraîner une cessation de paiement,
  • Les solutions d’affacturage s’accompagnent généralement de retenues de garantie sur les montants affacturés,
  • L’affacturage n’est pas toujours très bien perçu par nos clients, qui peuvent y voir un signe de faiblesse de notre entreprise.