Accueil du guide de l'entrepreneur / Organiser / Vieillissement des salariés : savoir anticiper

« Gérer la diversité des âges, c’est assurer la continuité et la pérennité de l’activité. »

QUIZZ

  • Dans mon entreprise, je sais qui doit partir à la retraite au cours des cinq prochaines années.
  • Des provisions sont effectuées pour les indemnités de départ en retraite.
  • Je veille à l’évolution des compétences de mes salariés tout au long de leur carrière.
  • J’anticipe les futurs départs en retraite pour que le savoir-faire de mon entreprise soit transmis.
  • Parce qu’ils sont souvent plus en pointe sur les nouvelles technologies, les plus jeunes de mes salariés peuvent aussi transmettre des connaissances aux plus anciens.…

Si vous avez coché toutes les cases, vous pouvez passer cette fiche.
Sinon... bonne lecture !

Pour nous contacter,
remplissez le formulaire ci-dessous

VOTRE ENTREPRISE

VOUS

Vieillissement des salariés : savoir anticiper

L’allongement de la vie professionnelle doit amener à s’intéresser à la carrière des seniors. D’autant que la dernière réforme transforme profondément les conditions de départ. Autant l’anticiper et en discuter avant avec le salarié pour l’aider à garder toute sa place et à partir sans déstabiliser l’entreprise.     

Entretenir les compétences

Au-delà de 50 ans, les salariés peuvent connaître une forme d’exclusion de l’entreprise, être « mis sur la touche » consciemment ou inconsciemment. Or, le dirigeant a besoin d’entretenir les compétences de tous ses salariés, quelque soit leur âge, par la formation.

Pour maintenir l’engagement professionnel et la motivation, l’idéal est de leur confier de nouvelles tâches valorisant l’expérience comme la gestion de projets ou le tutorat des entrants.

Préserver la santé

La pénibilité au travail peut entraîner une usure prématurée. Tout au long de la carrière du salarié, un bilan du poste et des tâches allouées permettra de réfléchir à des pistes d’amélioration (aménagement du temps de travail, réduction des ports de charges et des gestes répétitifs), voire à des mesures de reconversion ou de reclassement leur permettant de rester en emploi en préservant leur santé.

Veiller à la transmission des savoirs

Lorsqu’un salarié quitte l’entreprise pour la retraite, il incarne la culture de l’entreprise et détient des savoirs et savoir-faire, qu’il ne faut pas perdre. Mettre en place des coopérations entre générations, par exemple le travail en binômes, est une façon d’anticiper, de favoriser les transferts, et de faire émerger des solutions innovantes.

S’engager dans une politique globale de gestion des âges, ce n’est pas seulement gérer la question des 50 ans et plus, mais de tous les salariés qui seront désormais appelés à rester actifs et performants plus longtemps. C’est donc un enjeu fort de compétitivité des entreprises.